top of page
Rechercher

Pourquoi les réseaux sociaux ne suffisent pas pour la communication de votre propriété viticole ?

Tout le monde utilise les réseaux sociaux afin de créer du lien avec les consommateurs et pour se différencier de la concurrence. Mais sont-ils vraiment adaptés aux propriétés viticoles qui vendent un produit authentique empreint d'un savoir-faire, chargé d'histoire ? Les réseaux sociaux sont devenus des outils incontournables pour promouvoir toute activité, produits et savoir-faire. Que ce soit sur Facebook, Instagram, Twitter ou LinkedIn, vous pouvez partager des photos, des vidéos, des témoignages, des actualités ou des événements liés à votre domaine viticole. Ainsi, vous touchez un large public en le fidélisant afin d’attirer de nouveaux prospects. Mais est-ce suffisant pour assurer une communication efficace et pérenne de votre propriété viticole ?

Personnellement, je pense que non, et voici pourquoi les réseaux sociaux ne suffisent pas pour dynamiser la communication de votre propriété viticole.

les-reseaux-sociaux-ne-suffisent-pas-pour la-communication
Les réseaux sociaux ne suffisent pas !

Les réseaux sociaux : une communication éphémère

Concrètement, toute publication se retrouve rapidement noyée dans le flux d'informations qui défile sur les écrans des internautes. De plus, il est difficile de capter l'attention et de susciter l'intérêt sur le long terme. Sans compter que les algorithmes des plateformes peuvent changer à tout moment et réduire la visibilité des partages et des publications que cela soit sur Instagram, sur Facebook, et même sur LinkedIn. Et au lieu d’avoir une communication durable, les réseaux sociaux engendrent un effet périssable et succinct.

C'est pourquoi tout miser sur les réseaux sociaux est à mon sens une très mauvaise stratégie.

Les réseaux sociaux : une création de contenus uniformisés

Même si des outils comme Canva sont à la portée de tous et l’usage est ludique, il n’en reste pas moins que pour être publiés sur les réseaux sociaux, les contenus doivent respecter des contraintes de format, de longueur, de tonalité et de style imposées par les plateformes. De surcroît chaque réseau à ses propres dimensions limitant la personnalisation de votre communication. Nuisant à la pleine expression de votre créativité, de votre identité et de vos valeurs. Alors, la création de contenus reste uniformisée et fond dans la masse votre image puisqu’elle perd en originalité et en authenticité.


Les réseaux sociaux : aucun contrôle

Hélas, je viens d’en faire la triste expérience, lorsqu’un pirate s'empare d’un compte Facebook comme cela a été le cas avec mon compte personnel. C’est en 2 minutes sous mes yeux, impuissante que mon compte a changé d’adresse mail et de mot de passe. Je réalisai que je n’avais aucun contrôle sur aucune de mes données, ni mes publications et ni mes relations.

D'autre part, les réseaux sociaux sont des espaces publics, où les internautes peuvent exprimer librement leur opinion, positive ou négative, sur les produits ou les marques. Alors, les propriétés viticoles n'ont pas la maîtrise totale de leur communication, et peuvent être exposées à des critiques, des trolls ou des fake news, qui peuvent entacher leur réputation.

De plus, nous sommes soumis aux règles et aux conditions d'utilisation de ces plateformes qui évoluent sans préavis. Et même nous sanctionnent en cas de non-respect. Sans compter que nous ne pouvons nous mettre à l'abri d'une panne, d'un piratage ou d'une suppression de compte.


Les réseaux sociaux : une perte de visibilité

Les réseaux sociaux sont des médias de masse s'adressant à un public large et hétérogène. Ici, les propriétés viticoles ont du mal à cibler leur clientèle potentielle et à transmettre un message clair sur leur identité, leur savoir-faire et leur valeur ajoutée. Par conséquent, elles risquent de se noyer dans la masse des informations, et de perdre en visibilité et en crédibilité.


La dévalorisation de votre propriété viticole

Les réseaux sociaux présentent plusieurs limites pour les propriétés viticoles, qui peuvent nuire à leur image et à leur rentabilité. Les réseaux sociaux sont des médias instantanés, qui privilégient le court terme, le visuel et l'émotionnel. Alors que les propriétés viticoles ont du mal à valoriser leur produit, puisque cette communication nécessite du temps, de la connaissance ainsi que la dégustation des vins du domaine viticole. Par ailleurs, elles risquent de banaliser leur offre, et de se mettre en concurrence avec des produits moins qualitatifs, mais plus attractifs sur le plan marketing.


Pour dynamiser la com de votre propriété viticole : créer un site web

Face à ces limites et à ces risques, je vous conseille de ne pas faire des réseaux sociaux le seul pilier de votre communication. Il est essentiel de diversifier vos canaux et vos supports de communication pour renforcer votre présence en ligne et votre image de marque. En créant un site web où vous présentez en détail votre histoire, votre terroir, vos vins, vos services et vos actualités. Vous pourrez également y intégrer un blog, où vous pourrez blogger quand on est vigneron et publier des articles plus approfondis et plus variés sur votre activité et votre domaine d'expertise. Ainsi, vous créez du contenu de qualité, optimisé pour le référencement naturel, qui vous permettra d'améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche et d'attirer du trafic qualifié.


Diffuser une newsletter : pour partager des informations exclusives

En développant une newsletter que vous envoyez régulièrement avec des informations exclusives, des offres promotionnelles, des invitations à des événements ou des conseils personnalisés à vos abonnés. Vous construisez une relation de confiance et de proximité avec vos clients et vos prospects, tout en augmentant votre taux de conversion et de fidélisation et donner du sens et de la valeur à vos newsletters.


En complément des réseaux sociaux : des supports de communications traditionnels

En complément, vous pouvez utiliser d'autres supports de communication plus traditionnels, comme des flyers, des brochures, des cartes de visite ou des affiches, que vous pourrez distribuer lors de salons, de foires ou de dégustations. Vous pourrez ainsi toucher un public plus local, plus ciblé et plus réceptif à votre offre. Dans un monde où le numérique est omniprésent, il peut sembler paradoxal de recourir à une création de contenus publicitaire sur des supports de communication traditionnels, tels que les affiches, les flyers, les brochures ou les cartes de visite. Pourtant, ces supports ont encore de nombreux avantages et peuvent compléter efficacement une stratégie de communication digitale. Puisqu’ils renforcent la notoriété et la crédibilité d'une marque en touchant un public plus large et plus diversifié, qui n'est pas forcément connecté ou sensible aux médias sociaux. De surcroît, son investissement dans des supports durables assoit une image plus professionnelle et plus sérieuse. Mais surtout, contrairement aux supports numériques éphémères et impersonnels, ils peuvent être conservés par les clients. Ainsi, ils favorisent la mémorisation et la fidélisation, en créant un sentiment d'appartenance et de confiance. Et par-dessus tout, ils se démarquent de la concurrence. Face à la saturation des messages publicitaires sur le web, les supports de communication traditionnels attirent l'attention et favoriser l'individuation face aux autres acteurs du marché. Ils permettent aussi de valoriser le savoir-faire, les valeurs de la propriété viticole et l'originalité en jouant sur le design, les couleurs, les formats ou les matériaux.

C’est pourquoi les supports de communication traditionnels ne sont pas obsolètes, bien au contraire. Ils constituent un atout indéniable pour une communication efficace et complète, à condition de les adapter aux besoins et aux attentes des clients.

Et même si les réseaux sociaux sont un moyen efficace pour faire connaître votre propriété viticole, ils ne doivent pas être les seuls. Ce qui diversifie votre communication pour maximiser votre impact et votre popularité.

Et c'est parce que de nombreux vignerons pensent que miser sur les réseaux suffit, qu'aujourd'hui en tant que rédactrice web vin, j'ai à cœur de vous accompagner sur les bonnes pratiques pour construire un site web avec un maximum de visibilité en ligne. En effet, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour optimiser votre site viticole, sinon, ça sert à rien d'en avoir un.





Au plaisir de vous retrouver autour d'un verre de vin pour en parler !

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez être accompagné dans la mise en place d'une stratégie éditoriale adaptée à vos besoins et à vos objectifs.


avis google jenny lloret
bottom of page