Le Cornalin : un grand vin

Article thématique vin briefing imposé


Ingrat à cultiver, ce cépage valaisan demande passion et savoir-faire aux vignerons pour extraire sa quintessence.

Au XIXe siècle, nombreux souhaitent l’abandonner au profit de variétés plus faciles à produire. Et c’est d’arrache pieds que les vignerons l’ont réintroduit en roi des Alpes.

Car une fois apprivoisé le grincheux et sauvage cépage est un vin de couleur rubis rouge sang aux notes de saveurs alpines.

Ce grand vin suisse trop peu connu, surprend à sa dégustation et se fait remarquer dans les concours internationaux de vin.

La Suisse est une région viticole perchée d'une importance prestigieuse mais c’est assez confidentiel pour l’instant et trop peu sont au courant.



Le roi des Alpes dans son vignoble


Rejeté pendant de longues années, le Cornalin appelé le “Rouge du Pays'' retrouve enfin ses lettres de noblesse. Le seigneur des vins rouges du Valais longtemps délaissé pour sa maturité tardive et son irrégularité de production est aujourd’hui l'emblème des vins valaisans. Appelé traditionnellement Rouge du Pays, ce vieux cépage du Valais a été rebaptisé Cornalin en 1972, en empruntant le nom d'un cépage du Val d'Aoste. Et aujourd'hui il devient le roi des rouges du Valais où il est exclusivement cultivé.



🌄 Le Valais entre Rhône et sommets

La région du Valais est en amont des montagnes majestueuses aux paysages bucoliques préservés, agrémentées des typiques chalets, de lacs de couleur turquoise et des sommets enneigés. Et en aval des vignes à perte de vue qui longent la vallée le long du Rhône.

C’est à flanc de montagne là où les chamois et les bouquetins viennent regarder le Cornalin pousser, que ce cépage se plaît. Cette région est arrosée par l’eau des glaciers où le roi des Alpes apprécie être réchauffé durant de longues heures, baigné de la chaleur du soleil et protégé par la monumentale barrière des Alpes.


🌞 Le Cornalin entre rocaille, soleil et Fœhn

Les murs et les terrasses le long de la vallée du Rhône sont caractéristiques de ce vignoble suisse. C’est ce que l’on appelle les bisses créées en pierres sèches par les anciens de la montagne. Ce sont les petits ruisseaux qui serpentent la vallée et qui traversent les parcelles de Cornalin plantées en terrasse sur des sols durs de schiste et de calcaire. Les racines de Cornalin arrivent à pénétrer en profondeur pour puiser les minéraux de ce terroir dont elles sont friandes.

Les pluies sont plutôt rares dans cette région et la présence du vent chaud Le Foehn favorise la maturité des raisins. Mais lorsque la sécheresse s’installe dans ce pays, son feuillage vire au rouge et malheureusement ses feuilles finissent par tomber et peuvent bloquer sa maturité.

Même si ce cépage sait se contenter de sols maigres, il assimile mal le magnésium ce qui complique sa maturité. Or, il est si résistant qu’il est capable durant près d’un siècle de braver les plus fortes gelées d’hiver.

On dit de lui qu'il est si exigeant qu’il ne supporte que l’antique taille en tire-bouchon à la valaisanne.


Cornalin cépage rouge du valais
Cornalin Roi des Alpes

Le Cornalin “le petit rouge devenu grand” sur son terroir


C’est l’un des plus anciens cépages cultivés en Valais. Il est planté quasiment dans le canton du Valais séparé en 3 zones avec :

  • la région de Martigny-Fully posée sur une roche cristalline de gneiss et de granite recouverte d’une couche calcaire ;

  • la région de Sion Salquenen installée sur des sols calcaires parfois très compacts ;

  • et enfin, la région de Chamoson, placée sur une zone caillouteuse et limoneuse.

Le Cornalin a toujours un réveil végétatif précoce et son cycle est plus long que la plupart des autres variétés locales. Ses grappes compactes le rendent sensible à la pourriture grise causée par le champignon botrytis cinerea, cette moisissure qui peut causer beaucoup de dégâts. Heureusement, même si le Cornalin est un cépage délicat à cultiver, sa vendange atteint un excellent niveau de maturité. Et Il possède un réel potentiel en vin de cépage.

Sa qualité est essentielle pour maintenir sa concurrence face aux variétés plus faciles à cultiver.

Au chai sa méthode d'élaboration est traditionnelle avec une macération à froid des raisins pour extraire le plus d’arômes et de saveurs et très souvent suivi d’un élevage en barriques. Mais chaque vigneron a sa propre façon de faire, les uns vinifient en foudre alors que les autres préfèrent faire fermenter les raisins en barriques neuves car il supporte très bien les élevages en fût.


Le Cornalin un grand vin


Le Cornalin c’est la bouteille de vin qui métamorphose un simple repas en un grand dîner !


🧐 Il est magnifique visuellement, sa robe rouge aux reflets violacés révèle des notes fruitées de cerise noire, de mûre, de framboise de fraise des bois et de groseille agrémentées de parfum de violette.


😋 Et il est excellent gustativement, en bouche son attaque est franche et son corps est vif et vineux. Ces tanins sont intenses réchauffés par des notes épicées de clou de girofle qui dévoilent les saveurs alpines de ses rocailles : thym, origan, hysope et sarriette.

Une belle amertume équilibrée qui avec l’âge surprend les palais les plus aguerris.


🍇 Il est délicieux et sur le fruit dans sa plus tendre jeunesse, en vieillissant il se développe sur un bouquet de petits fruits des bois et de nougats.


🍷 Selon les millésimes, son acidité soutenue lui permet de vieillir facilement de nombreuses années.


🍖 Ce vin riche et fruité offre une structure avantageuse pour accompagner des viandes rouges séchées sur un pain aux noix grillées avec quelques châtaignes poêlées.


🍗 Mais il est peut-être tout aussi savoureux sur une pintade rôtie ou une queue de veau au miel de montagne.


Sa touche d’amertume et de rusticité s'accommode très bien avec des spécialités locales comme les viandes corsées et le gibier qu’il est bon d'associer à ses tanins soyeux et son amertume positive.


🌡 L’ouverture de cette bouteille de vin à découvrir absolument doit se faire avec le plus grand soin. La température idéale pour la dégustation de ce grand rouge est conseillée autour de 14 et 16 °C. C’est dans un verre à pied de forme assez ouverte au niveau du buvant que plonger le nez à la découverte du roi des Alpes devient un moment de pure délectation. Vos papilles se sentiront à la fête et vous aurez le sentiment de vous retrouver dans un de ces décors d’exception sur l’une de ces terrasses faisant face aux alpes enneigées ou au milieu d’une de ces forêts pittoresques du valais en train d’apprécier le soleil et le Foehn vous caresser. C’est le début d’une longue histoire d’amour.


Le Cornalin du Valais est donc un cépage délicat auquel les vignerons portent beaucoup d’attention. Ils mettent toute leur énergie pour tirer le meilleur de ce terroir rocailleux et de cet authentique cépage.



Si cette description vous plait et que vous souhaitez que je rédige du contenu pour l'un de vos vins, suivez ce lien pour choisir l'un de mes services et rentrez en contact avec moi.

Au plaisir de vous retrouver autour d'un verre de vin de Cornalin !