top of page
Rechercher

Relance filière vin

Retour sur la conférence en ligne du10 février 2021, conférence sur l'impact du covid 19 et du Brexit sur le marché des vins français.

Article structuré

Le sujet peut intéresser certains vignerons ou professionnels du vin en recherche d'informations. Par ailleurs, lors de cette conférence, il est ressorti une énergie positive et assez optimiste, en tout cas je l'ai perçu comme cela. Oui, il y a des changements à faire qui peuvent démotiver et oui, les habitudes doivent absolument changer. Cette remise en question des procédures habituelles de la commercialisation de nos vins peut permettre, à condition d'être adaptable aujourd'hui, dans récolter les fruits sur le long terme.


Présentation des intervenantes spécialisées sur le marché des vins


  • La rédactrice en chef de Vitisphère : Marion Ivaldi-Sepeau

  • Chef du pôle conseil au service vins et spiritueux Business France : Anna Achard, experte des marchés des vins, spiritueux, bières et cidres

  • Chargée d’affaires export, Business France Royaume-Unis : Claire Prothon, experte du marché britannique des vins et spiritueux a présenté les actualités concernant le Brexit

  • Directrice générale des Vignerons de France au Royaume-Uni : Cécile Lavaud- White représente les producteurs français sur les marchés britanniques et irlandais


Cette animation très professionnelle de Marion Ivaldi-Sepeau a débuté par une présentation de la météo mondiale des marchés. 🌍


Février 2021 : météo mondiale vins, spiritueux, bières et cidres interprétée par Anna Achard


  • 🌩 Orageux : Etats-Unis, Afrique du Sud et Royaume-Unis

  • ☁ Nuageux : Amérique du Sud, Australie, Afrique du Nord, Japon, Italie

  • ☀ Soleil : Chine, Suède, Norvège

Les ventes en lignes connaissent des croissances phénoménales.
Cela n’est pas pour compenser cela devient une habitude. Dû à beaucoup de restrictions dans les différents pays sur les ventes d’alcool.

Focus sur les ventes de vins en Europe


l’Italie réouvre les bars et les restaurants.

Tannico pour Paris affiche un CA de 80 %.

Tannico est le caviste de vins italiens le plus grand au monde. 4 ans seulement après sa naissance, Tannico est l'entreprise FoodTech qui a recueilli le plus grand nombre d'investissements en Italie.

A ce jour, elle a expédié plus d'1 million de bouteilles dans le monde entier.


☀ Au Danemark une augmentation des ventes pour 2020 de 2 %, pour la Suède de 12 % avec une explosion des ventes en lignes. Et un intérêt très prononcé pour le vin Bio, le Rosé et le Champagne.

Les restaurants baissent de 70 % leur CA.

☀ Alors qu'au Royaume-Unis les ventes de vin augmentent de 1 tiers.



Le Brexit et son lot de procédures administratives présenté par : Claire Prothon


Brexit : « a christmas miracle »

Pour le Brexit les modalités mises en place sont beaucoup moins lourdes que prévues.

Un accord « doux » l’emporte
Pas d’analyse de contenu (VI-1)
Pas de taxes douanières

Procédures administratives à prendre en compte :


  • A partir de juillet 2021, un formulaire à remplir (type VI-1 mais pas d’analyse) ;

  • Règle d’origine : supérieure à 6000 euros le système REX est requis ;

  • Incoterm : EXW n’est plus en application (EMCS/FCA) ;

  • Avoir un numéro EORI, se former aux formalités douanières et se faire aider par un Représentant en Douanes Enregistré ;

  • Étiquetage : UK Business Operator (à partir de septembre 2022).


Même avec le Brexit, le Royaume-Unis reste un marché incontournable pour les producteurs de vins français

Point de vigilance : les vins bio

Le label BIO EU européen reconnu RU au Royaume-Unis

Cependant à partir du 1er juillet 2021, procédure assez lourde : formulaire Col

Les importateurs doivent dès le mois de janvier se procurer une licence auprès d’un organisme certificateur britannique (coût supplémentaire autour de 700 £ /an)



Spécialisation des importateurs bios ?


Transformation des importateurs avec une spécialisation d’importateurs Bio. Si vous souhaitez commercialiser vos vin en bio, tournez-vous vers des importateurs spécialisés en bio. Et uniquement en BIO.



Ce qu’il faut retenir


➡ Dans un premier temps, le rôle clé des importateurs est renforcé.

➡ Des coûts supplémentaires pour les producteurs et les importateurs qui impactent la vente finale.

➡ Le Royaume-Unis reste un marché de proximité, et les britanniques conservent leur intérêt pour les vins français.

➡ Attention, faites preuve d’adaptabilité ! Moment clé face à nos concurrents européens. Tout se joue maintenant.

Le Brexit est pour l’instant une menace minime sur la consommation des vins au Royaume-Unis.
La filière Française fait preuve d’adaptabilité et trouve des solutions personnalisées.

relance-filiere-vin
Relance Brexit filière vins et spiritueux


En pratique et sur le terrain détaillée par : Cécile Lavaud


Elle a repris les rênes de l’entreprise familiale, qui a été fondé en 1984 par ses parents. Initialement spécialisé dans les vins effervescents, aujourd’hui les Vignerons de France Ltd représentent des producteurs français de presque toutes les régions françaises sur les marchés britannique et irlandais.


Elle travaille en GD au Royaume-Unis, avec des chaines de caviste, en VPC et e-commerce.

8 Sociétés, 100 % familiales : la coopération est une valeur forte dans cette entreprise, pas de concurrence, 1 producteur / région viticole. Les vins sont de qualités, authentique avec une histoire, axés sur le développement durable.


Cette fin d’année et les modifications du Brexit ont entrainé de gros challenges et beaucoup de changements, et des questionnements.

Sur le plan commercial l’incidence sur les prix est variable sur 1 à 2 livres.


La concurrence des vins du Chili, d’Espagne, du Sud de l’Afrique, et de l’Australie, qui perdent le marché de la Chine se retrouvent très présent sur le Royaume-Unis.

Fin d’année 2020, certains cavistes ont surstocké à cause du Brexit presque 4 mois des stocks.

La tendance du marché évolue, vers les vins Effervescents et Rosés.

  • L’avenir sur le marché Britannique se tourne vers une mise en marché des bulles.

  • Les anglais aiment consommer du champagne, mais ils se tournent de plus en plus vers les crémants de qualités, beaucoup moins chers que les champagnes

  • Les Crémants connaissent une augmentation entre 10 et 60 %.

  • Les Crémants moins sucrés que les Proseccos et moins chers que les champagnes.

  • Les Rosés avec une tendance pour le Rosé de Provence, et les IGP. Au profil des cépages provençaux.

  • Très forte augmentation en GD et chez les Cavistes.


Freins, procédures, mentions obligatoires


Malheureusement, la contrainte des mentions obligatoires sur les étiquettes et les contres étiquettes pour 2022, avec le nom et l'adresse de l’importateur deviennent un problème pour la vente en CHR et Caviste, car il faut faire du volume pour en imprimer.

Certain se préparent déjà en réduisant leur palette pour demander une contre étiquette spécifique. Ce qui entraine une diminution des gammes en proposition. Et c’est vraiment dommage dit-elle !



Changement des consommateurs et de leurs habitudes


Des essais de e-salon, avec des stands virtuels, permettent d’entretenir des contacts et de rencontrer de la clientèle pour trouver des prospects à moindre coûts.


La question que tout le monde se pose de ce changement de vie : avec l’explosion des ventes en ligne, engage un changement des systèmes.


Les femmes de la génération Z de 18 à 24 ans se retrouve à consommer du vin au lieu des spiritueux. Ces nouveaux consommateurs de vins ne peuvent pas consommer dans les bars et achètent du vin en GD.


Les cépages des vins français se démarquent au Royaume-Unis comme pour les vins blancs : le Chardonnay, le Sauvignon, et pour les vins Rouges : le Merlot et le Malbec.


Les vins de la Loire et du Languedoc sont demandés.


Evolution des achats, avec une opportunité sur les vins Premiums. Comme les CHR sont fermés il y a une augmentation des ventes de "bonnes" bouteilles. Tout comme le chocolat et le fromage d’ailleurs, le mouvement est global vers des produits gastronomique haut de gamme.


Pour les vins bio, attention, le marché britannique n’est pas en avance comme en France.

Même si ces dernières années, il y a une augmentation en Grande Bretagne il faut faire preuve de souplesse et se préparer.


Oui l’envoie d’échantillon est compliqué. STIPULER sur le document d’échantillon export « sans valeur commerciale » avec une valeur de 1 €. Et s’assurer qu’il n’y aura pas de taxes pare ce que si non la déclaration est de 38 € /bouteille.


Et voilà, ce retour sur cette conférence est maintenant terminé, j'espère qu'il apaisera le climat ambiant actuel. Je trouve que c'est un moment important à saisir si vous souhaitez positionner vos vins sur le marché britannique. Tournez-vous vers les professionnels compétents, des importateurs et transporteurs spécialisés dans ce domaine. Claire Prothon peut vous aiguiller. claireprthon@businessfrance.fr


Au plaisir de vous retrouver autour d'un généreux verre de vin !


Comentários


avis google jenny lloret
bottom of page