To-do list en 8 points : bonne pratique pour lancer un site de vins en ligne

Et si une to-do list en 8 points vous permettez de mieux cibler les étapes à suivre pour le lancement de votre site de vins en ligne. Évidemment, ici je rédige cet article pour ceux qui ont besoin de mieux comprendre les bonnes pratiques pour lancer un site de vins en ligne mais aussi une boutique ou une plateforme. Au préalable, d’un point de vue commercial, je vous préconise de vous assurer que la mise en place de votre site de vin marchand n’entre pas en concurrence avec votre réseau de distribution en cas d’exclusivité. Je vous conseille vivement de mettre en ligne votre site de vin pour que la présence sur la toile de votre site s’enracine d’hors et déjà. J’espère que cette to-do list vous aidera à le faire dans les meilleures conditions.


1/ Le nom de domaine d’un site de vin : le choisir et l’acheter

Pour une propriété viticole, il coule de source que le nom du château doit faire partie intégrante du nom de domaine. Mais, parfois il est nécessaire de réfléchir plus profondément. Votre nom de château est-il suffisamment connu et reconnu pour être utilisé de cette façon ? Ne serait-ce pas votre nom d’entreprise qui est le plus utilisé ? La question se pose à ce moment-là ? Un web développeur aura tendance à créer un site en fonction du nom de l’entreprise. Mais, un rédacteur web spécialisé SEO, comme moi, réfléchira en-deçà de cela. Imaginons que vous ayez une grosse exploitation viticole avec plusieurs noms de château et noms de cuvée. Effectivement, dans ce cas déposé le nom des vignobles ou de l’entreprise se trouve être judicieux. Mais, si vous n’avez qu’une petite surface et produisez un seul nom de château avec quelques cuvées spéciales dans ce cas stratégiquement misez tout sur le nom de votre château. Cette étape est stratégique, vous l’aurez compris. Elle s’applique à chacun dans sa particularité propre. Il s’agit d’une étape qu’il convient de ne pas négliger, et qui implique notamment d’être vigilent sur les aspects suivants :

  • s’assurer de la disponibilité de votre nom de domaine ;

  • déposer rapidement le nom de domaine choisi et unique et

  • définir une stratégie de gestion et de réservation des noms de domaine, .com, .fr ou autre.

Et, surtout si vous faites appel à un prestataire tel un développeur web ou une agence web, je vous conseille de faire le contrat à votre nom, en direct avec l’hébergeur afin d’avoir la main. Ainsi, vous aurez la main sur les serveurs et pourrez accéder à vos données informatisées. En effet, cette prise de position facilite les interventions dans le cas d’une rupture de contrat avec ce prestataire.


2/ L’interface d’un site de vin : la construire et la rendre accessible depuis mobile

Je sais que construire un site ou une boutique en ligne est un métier. Mais lors de cette étape, impliquez vous le plus possible. Demandez des explications, pourquoi ce nombre de mots, pourquoi ces images, pourquoi ce vocabulaire, pourquoi ces titres. Toutes les réponses à ces questions rendues par votre constructeur, vous donneront plus de compréhension et de notions sur sa stratégie de construction. Dans mon cas, lorsque je monte un site, j’explique tout à mes clients et je vulgarise le vocabulaire technique. De plus, le résultat final d'un site est concret qu’une fois son accessibilité depuis mobile. Depuis, 2019, les français se rendent directement sur un site depuis leur smartphone ou leur iPhone. Il est donc primordial de nos en 2022, d’actualiser votre site pour un accès depuis mobile. Par conséquent, il est indispensable de concevoir et de développer votre site de façon à ce qu’il s'adapte à toutes les résolutions d’écran (mobiles, tablettes, etc.).


bonne-pratique-pour-lancer-un-site-de-vins-en-ligne

3/ Les contenus d’un site de vin : ne pas faire de contenus dupliqués

Le problème avec les agences et les web développeurs c’est qu’ils n’ont ni le temps de rédiger et écrire n’est pas leur métier. Du coup, ils copient et collent du contenu de concurrents et cette pratique est pénalisée par les robots des moteurs de recherches. Alors, oui, le site peut sembler beau, esthétiquement mais il ne sera pas efficace si les contenus sont dupliqués. Du coup, soit demander à un rédacteur web de réécrire les contenus et de les retravailler pour optimiser un positionnement intéressant sur les moteurs de recherches est la meilleure solution. Le rédacteur web peut vous laisser la totalité de ses droits d’auteurs. En tous cas, personnellement, je fonctionne comme cela. Je rédige pour vous mais, vous êtes entièrement responsable de ce qui est publié sur votre site. Vous êtes donc censé avoir lu les informations des pages fixes et des articles de votre blog.



4/ Les Conditions Générales de Vente (CGV) : les rédiger

Les conditions générales de ventes sont obligatoires si vous avez une boutique en ligne. Si ce n’est pas le cas, les mentions légales suffisent. En revanche pour les boutiques e-commerce et les plateformes les conditions générales de ventes renforcées en matière de vente d’alcool sur internet pour la protection des mineurs doivent être accessibles sur votre site. La rédaction de celle-ci est une étape majeure, qui doit faire l’objet d’une attention particulière dans la mesure où les CGV sont la base de votre relation contractuelle. Je vous conseille de vous inspirer de vos concurrents et de les adapter le plus précisément possible à votre cas. Ainsi cette personnalisation clarifie l’ensemble de votre processus de commande (caractéristiques des produits vendus, modalités et sécurisation du paiement, délai de livraison, etc.). Il est nécessaire d’apporter une distinction selon que vos CGV s’adressent à des particuliers ou à des clients professionnels, le cas échéant. Les CGV sont particulièrement scrutées par les services de répression du Ministère de l’Economie et des Finances, elles ne sont donc pas du tout à prendre à la légère. De plus, les remettre régulièrement à jour permet de les réajuster et de s’assurer de leur présence claire et conforme.


5/ Les données personnelles d’un site de vin : les sécuriser

La récolte des données personnelles permet de mettre en place des stratégies marketing et par exemple de faire la promotion d’une nouvelle cuvée via l’envoi d’emailings. Mais leur gestion doit se faire dans le respect de la réglementation relative à la protection et au traitement des données personnelles auprès de la CNIL. Certains éditeurs de site sont très bien équipés pour les récolter. Ainsi, ils protègent vos internautes et vous mêmes en les gardant précieusement. Mais, attention, d’autres éditeurs sont sensibles et peuvent être introduits par des robots malveillants qui récupéreront les données de vos clients. S’entourer de professionnels pour mettre en place les bonnes pratiques vis-à-vis de votre base de données clients et des informations collectées est capital.


6/ La Loi Evin : ne pas l’ignorer

Le contenu de votre site de vin est soumis aux obligations de la Loi Evin ce qui nécessite une vigilance accrue, notamment sur les points suivants :

  • la vérification par vos soins de l’ensemble de vos éléments de communication (textes, visuels utilisés, etc.) sous l’angle de la Loi Evin ;

  • la présence du message sanitaire obligatoire sur toutes vos pages clairement lisible, avec la formule « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération » ;

  • la limitation de l’accès à votre site en fonction des pays. Pour la France, la mise en place d’un filtrage du trafic à l’entrée de votre site marchand des mineurs ne constitue pas une obligation légale. Mais pour d’autres pays, certains filtres sont obligatoires.


7/ Le site internet vin : le référencer et l’indexer

Cette étape est indispensable et pourtant, je suis chaque jour choquée de voir des sites aux contenus non indexés. Pour moi c’est incompréhensible. C’est comme si le travail n’avait pas été fait jusqu’au bout. J'avoue qu'il y a pas mal d'étapes à faire dans le lancement d’un site vin sur la toile. Mais si le site n’est pas travaillé au niveau du référencement et s’il n’est pas indexé, il n’est pas trouvable par les internautes. C’est pourquoi, je travaille le référencement naturel (SEO), c’est une solution pérenne et rentable. C’est la méthode la plus noble aux yeux des robots des algorithmes des moteurs de recherches qui capte sur le long terme des prospects. Le choix de mots clés est stratégique, le raisonnement doit être pertinent et la rédaction de contenus adaptés. Je ne suis pas pour la pratique du référencement payant.

Un site vin avec des pages fixes et des articles structurés et balisés correctement, une fois l’indexation effectuée sera rapidement positionné sur les moteurs de recherches.


8/ Le cybersquatting : le surveiller

Sur le web, il faut tout surveiller. Une veille doit être mise en place pour analyser la concurrence sans cesse à l’affût de mieux se positionner. Enfin de se positionner devant vous surtout ! Vous pouvez agir sur les déclinaisons de votre nom de domaine. Une fois le choix de votre .fr et/ou .com, vous pouvez enregistrer des extensions secondaires afin de court-circuiter les tentatives d’usurpation de votre marque (phishing, revente de contrefaçons etc.) par un cybersquatteur et pouvoir annihiler le nom de domaine litigieux très rapidement. Différents types de stratégies de veille et de réaction selon la typologie des atteintes portées à vos droits sont mises en place selon les bureaux d’études à qui vous confier cette veille.


Cette to-do list touche à sa fin, bien entendu à ces 8 points peuvent s'ajouter des parties complémentaires. Et pour cela, je suis à votre disposition pour étudier la création de votre site vin.





Quelles sont les étapes à suivre pour lancer votre site en ligne de vin ?

Ce qu’il faut retenir

  1. Le nom de domaine d’un site de vin : le choisir et l’acheter

  2. L’interface d’un site de vin : la construire et la rendre accessible depuis mobile

  3. Les contenus d’un site de vin : ne pas faire de contenus dupliqués

  4. Les Conditions Générales de Vente (CGV) : les rédiger

  5. Les données personnelles d’un site de vin : les sécuriser

  6. La Loi Evin : ne pas l’ignorer

  7. Le site internet vin : le référencer et l’indexer

  8. Le cybersquatting : le surveiller