top of page
Rechercher

Le copywriting : le titre qui fait cliquer

En moyenne, les visiteurs d’une page de site web ne parcourent du regard que 20 % du contenu. Il faut donc être captivant ! C’est là que le copywriting entre en scène ! C'est tout l'art d'écrire des textes persuasifs pour inciter le lecteur à passer à l'action. Ainsi, il achète, ou bien s'inscrit à une newsletter, télécharge un ebook ou partage un article. Le copywriting vise à convaincre et à influencer. Mais comment le copywriting fait-il cliquer ? Quels sont les principes et les techniques qui rendent un texte efficace et attractif ? Comment rédiger des accroches, des titres, des sous-titres, des introductions et des conclusions qui captent l'attention et suscitent l'intérêt ? Dans cet article, j’aborde le copywriting et je vous présente des exemples de titres accrocheurs pour améliorer vos titres et augmenter votre taux de clic.


Le copywriting : la différence avec la rédaction web SEO

Le copywriting n'est pas la même chose que la rédaction web SEO. En effet, la rédaction web SEO vise à informer, à divertir ou à éduquer l’internaute sur un sujet donné. Elle a pour but de créer de la valeur et de fidéliser l’audience, tout en produisant un contenu SEO qui plaît aux algorithmes des moteurs de recherches. Alors que le copywriting incite le lecteur à passer à l'action. Il est généralement rédigé par des marketeurs et des vendeurs. Le copywriting a pour but de créer du désir et de générer des conversions. Bien sûr, il existe des points communs entre le métier de rédacteur web SEO et celui de copywriter. Les deux doivent produire une contenu clair, concis, cohérent et adapté au public cible.


le-copywriting-le-titre-qui-fait-cliquer
Le Titre qui fait cliquer

Le copywriting fait cliquer par ses leviers psychologiques

Le copywriting est l'art d'écrire des textes dans le but de convaincre. Il s'applique à différents supports, comme les pages web, les emails, les publicités, les brochures, les vidéos, les podcasts, etc. En utilisant des leviers psychologiques, le copywriting parvient à capter l'attention, à susciter l'intérêt, à créer le désir et à provoquer l'action du lecteur. Le copywriting fait cliquer parce qu'il répond aux besoins, aux envies et aux aspirations du lecteur. Ces textes qui font cliquer influencent le comportement humain.

Une accroche pour susciter la curiosité

Le copywriting suscite la curiosité de l’internaute en lui promettant une information intéressante, utile, et même surprenante. Par exemple :

" Comment gagner 10 000 euros de vin en une semaine grâce à cette méthode secrète ? ".

Une accroche urgente

Ces titres qui font cliquer, créent un sentiment d'urgence chez le lecteur en lui faisant croire qu'il va rater une opportunité s'il n'agit pas vite. Dans ce style-là :

" Offre limitée : profitez de 50 % de réduction jusqu'à minuit seulement ".

L’utilisation de la preuve sociale

La preuve sociale rassure le lecteur et lui montre qu'il n'est pas seul à faire confiance au produit ou au service proposé. Ainsi, vous trouvez ce genre de titre :

" Rejoignez les 10 000 clients satisfaits qui ont déjà acheté ce vin ".

Un titre d'autorité

Le copywriting s'appuie sur l'autorité pour renforcer la crédibilité du message et de l’émetteur. Alors, le titre à cliquer ressemble plus à ça :

" Ce vin est recommandé par les meilleurs experts du domaine".

Une accroche de réciprocité

La réciprocité est utilisée pour inciter le lecteur à rendre la pareille après avoir reçu quelque chose de gratuit ou de valeur. Comme :

" Téléchargez gratuitement notre ebook et découvrez comment booster votre trafic web ".

Un titre pour jouer sur la rareté

La rareté augmente la valeur perçue du produit ou du service offert. Alors, le copywriter joue sur le côté unique :

" Ne manquez pas cette occasion unique de bénéficier d’un accompagnement personnalisé ".

Un titre pour agir sur les émotions

Le copywriting utilise l'émotion afin de toucher l’internaute et de le faire passer de l'indifférence à l'envie. Ici, le copywriter rédige avec des mots qui vont émouvoir comme :

" Imaginez que vous puissiez réaliser tous vos rêves grâce à ce programme ".

Règles de base à respecter pour des textes qui font cliquer

La rédaction de textes percutants, susceptibles d'engendrer des clics et des actions, repose sur quelques principes fondamentaux.

Connaître son public cible

Le cœur du copywriting réside dans la compréhension de votre public. Décortiquez le persona auquel vous vous adressez : problèmes, besoins, motivations, objections. Ainsi, le copywriter ajuste ton, vocabulaire et style pour tisser une connexion puissante.

Définir son objectif

Il faut savoir ce qu'on veut obtenir du lecteur, quel est l'appel à l'action qu'on veut lui proposer. Plus c’est clair, précis et mesurable, plus l’internaute est impacté. Comme quand vous écrivez : "Inscrivez-vous à notre newsletter", "Achetez ce produit", "Contactez-nous", l'objectif est concret.

Structurer son texte

Jusqu’ici, sans formation en copywriting vous pouvez vous amuser à positionner ici et là des titres importants qui font cliquer. Sauf qu’il faut aussi organiser le contenu en suivant une logique et une progression en utilisant des accroches, des titres, des sous-titres, des introductions et des conclusions. Alors, l'attention du visiteur est à son comble et en plus la lecture du contenu est très facile. Plus les paragraphes sont courts, les phrases sont simples, les mots-clés sont facilement identifiables, les listes à puces sont présentes, plus la lecture devient fluide.

Rédiger un texte persuasif

Les leviers psychologiques précédemment évoqués œuvrent pour convaincre. Montrez les bénéfices découlant des clics, exposez des offres irrésistibles, des preuves sociales, suscitez un sentiment d'urgence ou de rareté, insufflez une émotion positive ou négative. Toutefois, l'abus d'émotion peut avoir des conséquences indésirables, ce que vous reconnaissez malgré votre penchant pour émouvoir les internautes.

C’est pour cela que je ne suis pas copywriter. Je trouve qu’il y a énormément d’abus en jouant sur les émotions. Même si j’avoue que j’adore rédiger du contenu qui éveille des sensations aux lecteurs.

Toujours relire et corriger le texte

Un texte truffé de fautes altère sa saveur et son impact. L'exigence de qualité se doit d'éliminer fautes d'orthographe, de grammaire et de syntaxe. Éradiquez mots superflus, répétitions, ambiguïtés et contradictions pour une lecture fluide et captivante.


La technique AIDA pour un article de blog qui clique

Il s'agit d'une formule éprouvée pour rédiger des textes efficaces et convaincants.

La technique AIDA est un outil puissant pour rédiger des articles de blog qui captivent les internautes. AIDA est un acronyme :

  • Attention : immobilisez les visiteurs dès l'entame grâce à un titre accrocheur, une phrase d'ouverture intrigante ou une promesse de valeur.

  • Intérêt : éveillez leur curiosité en démontrant que votre contenu abrite la solution à leurs problèmes.

  • Désir : cultivez le désir en exposant les bénéfices, partageant des témoignages, des preuves sociales ou des garanties.

  • Action : incitez à l'action avec un appel clair, simple et irrésistible.

Exemples de titre d’articles de blog dédiés au vin à cliquer

Les internautes lisent en diagonale les points clés d’un article de blog. Voici des exemples et des idées de titres accrocheurs qui vont vous aider à augmenter votre taux de conversion de lecture d’article de blog. Vous pouvez vous inspirez de ces modèles pour des titres de magazine, de newsletters, de Tweet ou tout autre.

Le titre avec un chiffre impair

Les titres d’article de blog contenant les chiffres apportent du concret. Puisqu’ils sont porteurs d’une information précise. Alors, le lecteur sait que plus le chiffre est petit plus pour parcourir les différents points cela va aller vite. Ainsi des textes copywriters peuvent aussi être des articles informatifs de blog.

Des idées de titres qui font cliquer avec un chiffre :
  • 3 conseils pour déguster les vins blancs

  • Repas de Noël : 7 idées d’accords mets et vins innovants

  • 5 astuces pour refroidir rapidement une bouteille de rosé



Le titre sous forme de question

Le titre sous forme de question annonce directement ce que l’on est sur le point d’apporter comme réponse à un problème. Cette forme de titre qui fait cliquer réconforte l’internaute dans sa recherche, éveillant en lui le sentiment d’être compris. De plus, cette technique est gagnante en termes de référencement naturel. Puisque c’est sous forme de question que l’internaute pose sa question sur les moteurs de recherches. Ce qui engendre un excellent moyen d’être bien référencé.

Des exemples de titres qui font cliquer sous forme de question :
  • Quel est le meilleur vin de l’Entre-Deux-Mers ?

  • Vin biologique : pourquoi une certification ?

  • Qu’est-ce qu’un vin cultivé en biodynamie ?

Le titre pour le lecteur

Le copywriter rédige un titre en pensant aux lecteurs. Afin qu’ils se sentent visés et impliqués pour qu’ils cliquent sur l’article.

Des modèles de titres s’adressant spécifiquement à une audience précise qui font cliquer comme :
  • Amateurs de vin, arrêtez d’offrir du vin aux buveurs d’eau !

  • Bretons : 12 lieux incontournables pour vous procurer nos vins

  • Épicuriens : quels liquoreux accorder avec les fruits de mer ?

Le titre sous forme de témoignage

Connaissez-vous l’argument d’autorité ? Il s’agit de faire intervenir des experts dans un domaine spécifique afin d'ajouter du poids et de la crédibilité à l’argumentation. Alors si vos vins sont dégustés par des Pros ou que lors de concours, ils sont médaillés. Vous pouvez l’inclure dans le titre afin de le rendre plus convaincant. Enfin, plus les retours d’expérience sont mentionnés, plus le contenu est valorisé.

Des idées de titres sous forme de témoignages qui font cliquer :
  • Neal Martin donne son avis sur nos vins

  • Notre vin dans la liste des vins préférés du meilleur sommelier du Monde

  • Encore une médaille d’or pour notre vin rosé

Le titre avec un mot fort

Pour déclencher des émotions, il y a des mots qui ont plus de poids que d’autres. Il est très utile de les employer dans des titres pour faire ressentir des émotions comme l’urgence, l’exclusivité, la confiance, l’envie, etc. Cependant, les mots forts peuvent transformer un titre ennuyeux et stérile en un titre puissant sur lequel votre audience ne peut s’empêcher de cliquer.

Prenons l’exemple de titres fort avec un mot qui active le clic :
  • Pourquoi vous devriez acheter du vin en canette ?

  • Les vins bouchonnés : comment les éviter ?

  • Les 3 erreurs à éviter absolument quand on offre du vin

Le titre aux arguments à rallonges

Les points d’exclamation et les superlatifs appauvrissent le contenu. Ce qui est pénalisant pour les objectifs de conversion. Dans le cas où vous souhaiteriez placer des expressions comme « le meilleur » ou « le plus facile », vous devrez justifier en quoi votre proposition est supérieure.

  • Par exemple, Gérard Bertrand se déclare comme le producteur du meilleur rosé au monde. En revanche, il affiche lors de quel concours et dans quelles conditions ce titre a été décerné.

Cette technique valorise la qualité de son vin rosé, tout en mettant de façon indirecte son savoir-faire.


Le copywriting : un objectif à court terme

Mais le copywriting est-il un objectif à court terme ? La réponse n'est pas si simple, car le copywriting dépend de plusieurs facteurs :

  • le public cible ;

  • le produit ou le service ;

  • le canal de communication ;

  • le contexte.

Tous ces éléments font du copywriting un art complexe et subtil, qui demande de la pratique, de la créativité et de l'analyse. Il faut sans cesse se former, se tester, se corriger et se réinventer pour produire des textes qui captent l'attention, suscitent l'intérêt, stimulent le désir et provoquent l'action. Le copywriting est au centre des annonces publicitaires, des pages produits, des emails promotionnels, des landing pages, etc. Pour moi, ces contenus ne sont pas durables. Puisque dès que la promotion est passée, le contenu perd de sa valeur. Toutefois, il peut être modifié afin de stabiliser son positionnement.


Le clickbait à éviter dans votre SEO

Le clickbait, ce leurre attrape-clics, est une technique de rédaction de titres accrocheurs qui incite les internautes à cliquer sur un lien, souvent aux dépens de la qualité du contenu. À première vue, le clickbait peut sembler une stratégie prometteuse pour amplifier le trafic d'un site web. Cependant, ses effets peuvent être préjudiciables au référencement naturel (SEO) du site. En effet, le clickbait nuit à la satisfaction des internautes. Parce qu’ils se sentent trompés ou déçus par le contenu qu'ils trouvent après avoir cliqué. Ce qui entraîne un taux de rebond élevé. Cette donnée indique aux moteurs de recherche que le site n'est pas pertinent ce qui affecte le positionnement dans les résultats de recherche. En outre, le clickbait fait du tort à la crédibilité de votre site et à votre marque, en donnant l'impression que vous manipulez les visiteurs. D’autant plus que Google a mis en place un filtre anti-clickbait qui détecte les titres trompeurs et les déclasse dans les résultats de recherche.


Il est donc préférable de rédiger des titres clairs et précis, qui reflètent le contenu de votre page en répondant aux intentions de recherche des internautes. Vous pouvez également faire appel à mes compétences en rédaction web SEO et à mon expertise en vin pour utiliser des mots-clés pertinents et des expressions qui suscitent l'intérêt ou la curiosité, sans être mensongères ou sensationnalistes. Et par conséquent, vous assurez que le contenu de votre page apporte une valeur ajoutée aux internautes en correspondant à leurs attentes.




Au plaisir de vous retrouver autour d'un verre de vin, pour échanger sur votre stratégie digitale SEO !



Comments


avis google jenny lloret
bottom of page